Les journalistes chient sur la démocratie et sont les complices des dictateurs

Standard

Quand Robert Ménard fait condamner Marianne

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné sévèrement (3000 € de dommages-intérêts avec exécution provisoire, 2000 € de frais de procédure, 1000 € d’amende, publications dans Marianne, et dans un autre journal au choix pour un montant de 4000 €) le 16 janvier l’hebdomadaire Marianne pour diffamation envers Robert Ménard, accusé à tort d’être antisémite.

Lorsque ce dernier avait demandé des excuses, Maurice Szafran, directeur de publication de Marianne (qui a quitté le journal…) a reconnu le bien-fondé de la réclamation tout en refusant le moindre geste :

« Mon cher Robert, sur le fond tu as raison, mais tu sais bien, que par tradition, les journalistes ne s’excusent pas… »

Michel Janva

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s